Bienvenue sur le blog Transparency

Quant l’AEEM se laisse depassé par les enfants des Lycées

Incroyable, mais vrai. Tous les 22 membres du comité local de l’association des élèves et étudiants du Mali du lycée public de Kita viennent d’être  radiés par le conseil de discipline dudit établissement. Cette sanction intervient après une série de perturbations des cours, sans motifs valables.

 Le comité AEEM du lycée public de Kita, à l’instar de beaucoup d’autres dans les différents lycées et facultés, avait depuis un certain moment tendance à ignorer son rôle et sa place dans le fonctionnement de l’établissement. Nos différentes administrations ont tellement accordé de libertés à ces jeunes, qu’ils se croient même au dessus de la loi. Ils font ce qu’ils veulent, où ils veulent et quand ils veulent, sans pour autant se soucier des conséquences qui en découleront.

En tout cas, si c’est toujours l’AEEM qui dicte toujours ses lois dans bon nombre  de nos écoles, au lycée public de Kita la donne a changé. La radiation de tous les membres du bureau, par le conseil de discipline, pour indiscipline  caractérisée en est une illustration sans équivoque.

Selon des responsables de la localité, les jeunes de ce lycée depuis deux années profitent de leur statut pour semer la zizanie au sein de l’école. C’est cette année que la goute d’eau a débordé  le vase. Après  deux mois de perturbations des cours pour des querelles entre élèves pour des futilités de leadership, les jeunes sont allés jusqu’à s’opposer catégoriquement à l’effectivité des compositions du 1er trimestre. Selon eux, ils n’étaient pas prêts et le comble, comme si c’est l’administration  qui les avait empêché d’étudier au début de l’année. Les responsables du lycée, le bureau de coordination national de l’AEEM  et mêmes certaines personnalités religieuses ont tenté de les ramener à la raison sans y parvenir.

C’est ainsi et surtout dans le souci d’exprimer son ras-le- bol  que le conseil de discipline dudit lycée a procédé dans  l’unanimité, à la radiation de tous les membres de l’AEEM. Les jeunes ont tenté en vain et souvent avec l’intervention de certaines autorités administratives de ladite localité  d’annuler la décision. Joint au téléphone par notre Directeur de publication, Hamadoun Traoré, en toute responsabilité, s’exprima en ces termes « Les jeunes ont été radiés par le conseil de discipline, laquelle autorité qui est au dessus du bureau de coordination ». Cette réponse du secrétaire général vient encore une fois confirmer toutes ses actions entreprises cette année pour faire régner la discipline et la stabilité dans les différents lycées de notre Pays.

Cette décision courageuse des responsables du lycée de Kita, est synonyme d’espoir pour l’école malienne et doit servir d’exemple pour tous les autres lycées et facultés de notre pays. L’AEEM a perdu tout son sens et sa valeur à cause de l’inconscience et de l’irresponsabilité de certains de ses membres. De telles initiatives sont à encourager afin de sauver l’école malienne de ce KO.

Depuis lors, aucun élève  n’ose parler de la mise en place d’un bureau au sein de l’établissement. Cela prouve qu’à quelque chose, malheur est bon.

24 février, 2011 à 17:51


Laisser un commentaire